Saviez-vous que certains types de graisse corporelle sont relativement dangereux pour la santé ? C’est le cas de la graisse viscérale ! Découvrons comment perdre durablement la graisse viscérale pour en limiter l’impact sur notre santé.

Qu’est-ce que la graisse viscérale ?

La graisse viscérale est techniquement une accumulation excessive de tissu adipeux intra-abdominal. À la différence de la graisse abdominale «sous-cutanée» qui se développe directement sous la peau, la graisse viscérale est stocké en profondeur principalement autour de nos organes dont le foie, le pancréas et les reins.

Un excès de graisse viscérale est particulièrement dangereux, car, comme vous le découvrirez, ces cellules graisseuses peuvent altérer le fonctionnement de votre corps.

Graisse viscérale

Un excès de graisse viscérale est lié à un risque accru de:

  • Maladie coronarienne
  • Cancer
  • Accident vasculaire cérébral
  • Démence
  • Diabète
  • La dépression
  • Arthrite
  • Obésité
  • Dysfonction sexuelle
  • Les troubles du sommeil

Les cellules graisseuses font plus que simplement stocker des calories supplémentaires. On constate qu’elles se sont révélées beaucoup plus impliquées dans la physiologie humaine que nous ne le pensions auparavant. Nous savons maintenant que le tissu adipeux lui-même agit comme son propre organe en pompant les hormones et les substances inflammatoires.

Le stockage de l’excès de graisse autour des organes augmente la production de produits chimiques pro-inflammatoires, également appelés cytokines, ce qui entraîne une inflammation. Également, ce type de cellules peuvent interférer avec les hormones qui régulent l’appétit, le poids, l’humeur et la fonction cérébrale.

Comment la graisse viscérale se développe ?

Maintenir un poids de forme est un indicateur clé de santé. Votre corps va essayer de le préserver en contrôlant votre appétit et vos dépenses énergétiques. Pour éviter l’accumulation de graisse dangereuse, notre organisme fonctionne essentiellement comme un orchestre en contrôlant le moment ou nous devons manger.

Il y a une hormone à prendre en compte et qui à un impact considérable sur notre poids, il s’agit de l’insuline. Lorsque nous digérons les aliments, notre corps décompose les molécules de sucre et d’amidon en unités plus simples appelées glucose ou fructose.

Ces sucres simples pénètrent dans notre circulation sanguine et déclenchent la libération d’insuline du pancréas, puis l’insuline a pour tâche importante d’introduire la glycémie dans les cellules de tout notre corps. Ce processus nous fournit de l’énergie nécessaire au fonctionnement de nos organes tels que le cerveau, les tissus et la fonction musculaire.

Dans le même temps, l’insuline correspond également aux réserves de graisse corporelle, y compris la graisse viscérale stockée au plus profond de notre corps. C’est pourquoi l’insuline est souvent caractérisée comme étant l’« hormone de stockage des graisses ».

Quand il y a trop de glucose dans notre circulation sanguine et que nos cellules ont déjà des réserves de glycogène remplies, le glucose est stocké sous forme de graisse. Cela se produit beaucoup plus rapidement et facilement lorsque vous consommez des glucides raffinés et des aliments sucrés. Le résultat est généralement un gain de poids et impact directement notre appétit. Cela conduit à une suralimentation continue et à un cercle vicieux qui rend difficile d’arrêter les grignotages.

Plus les niveaux d’insuline dans le sang restent élevés, plus il est probable qu’une personne accumule un excès de graisse corporelle et puisse avoir des difficultés à contrôler son poids.

Une répartition des graisses inégales

Pourquoi certaines personnes stockent davantage de graisse viscérale que d’autres ? Il y a différents facteurs à prendre en compte :

  • Une consommation excessive de calories
  • Les hormones
  • La génétique

La répartition des graisses diffère d’un individu à l’autre.

5 risques liés à un niveau élevé de graisse viscérale

Graisse viscérale taux

1. Augmentation de l’inflammation

La graisse viscérale produit des molécules hormonales et inflammatoires qui sont déversées directement dans le foie, entraînant une inflammation et de réactions perturbant les hormones. Si vous avez plus de graisses que vous n’en avez besoin, en particulier autour des organes viscéraux comme le foie, le cœur, les reins, le pancréas et les intestins, votre corps s’enflamme et votre métabolisme en souffre.

Il faut également savoir que le phénomène d’inflammation est à l’origine de la plupart des maladies.

2. Risque plus élevé de diabète

La graisse viscérale jouerait un rôle prépondérant dans la résistance à l’insuline, ce qui signifie un risque accru de développer à terme un diabète. La réduction de la graisse viscérale grâce à une alimentation saine et d’autres moyens est l’un des traitements naturels du diabète les plus importants qui soit sous votre contrôle.

3. Il est plus difficile de perdre du poids

Les gens ont tendance à avoir davantage de difficultés à maigrir au fil du temps. L’une des principales raisons est que la graisse corporelle stockée affecte votre appétit, en particulier la graisse viscérale. Cela peut sembler difficile à imaginer, mais votre métabolisme est largement régi par votre niveau de graisse déjà stockée. La graisse perturbe notre appétit et facilite la suralimentation en raison des changements hormonaux qui se produisent.

Des niveaux plus élevés d’insuline favorisent également une conversion plus efficace de nos calories en graisse corporelle, ce cycle vicieux se poursuit donc. Manger des glucides raffinés, par opposition aux glucides complexes à l’état naturel comme les légumes et les fruits, va faire augmenter vos niveaux de graisse.

4. Risque plus élevé de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral

Les cytokines inflammatoires générées par les graisses sont les principaux contributeurs des maladies cardiaques et autres troubles inflammatoires. Lorsque votre corps est enflammé, votre foie est submergé de cholestérol et de toxines, ce qui entraîne une accumulation de plaque dans vos artères.

La graisse viscérale est associée à un risque accru de marqueurs de maladies cardiovasculaires comme des triglycérides élevés, une pression artérielle élevée et un taux de cholestérol élevé. (1)

5. Plus grande probabilité d’avoir des problèmes de dépression et d’humeur

Étant donné que l’excès de graisse corporelle est lié aux changements hormonaux, y compris ceux de la sérotonine, de la galanine et d’autres neurotransmetteurs cérébraux, l’excès de graisse corporelle peut avoir un impact négatif sur votre humeur.

Une étude réalisée en 2014 par la Boston University School of Medicine a révélé que les symptômes dépressifs sont associés à l’adiposité viscérale chez les adultes d’âge moyen. (2).
Ainsi, la dépression est particulièrement associée à un plus grand stockage des graisses.

Des moyens naturels pour se débarrasser de la graisse viscérale

Il n’existe toujours pas de méthode simple pour déterminer la quantité de graisse stockée, que ce soit de la graisse viscérale, ou de la graisse sous-cutanée. En effet, la graisse visible du ventre est une combinaison des deux. Les tomodensitogrammes peuvent aider les médecins à déterminer la quantité de graisse, mais ce n’est toujours pas parfait et pas rentable comme moyen de suivi sur le long terme.

La recherche suggère que lorsque vous suivez un régime, vous perdez principalement de la graisse blanche, qui est différente de la graisse viscérale et a tendance à être perdue ou gagnée uniformément sur tout le corps. Vous êtes plus susceptible de perdre de la graisse viscérale lorsque vous faites une combinaison d’exercice et de bien manger – qui sont tous deux importants pour la régulation hormonale.

5 astuces pour réduire le stockage de la graisse viscérale

comment perdre graisse viscérale

1. Réduire le sucre et les glucides raffinés

Vous savez déjà que l’insuline est l’une des hormones les plus importantes du corps, et notre alimentation contrôle directement notre libération d’insuline. L’insuline joue le rôle principal dans notre métabolisme, nous aidant à transporter l’énergie de la nourriture dans les cellules afin d’assurer le bon fonctionnement de notre organisme.

Le fait de consommer trop de glucides raffinées et de sucre a tendance à augmenter l’insuline. Sur le long terme, ce phénomène risque de dérégler le système et de favoriser le stockage des graisses, y compris la graisse viscérale.

Notre alimentation impact directement notre santé ! Découvrez notre guide pour perdre du poids et rééquilibrée son alimentation.

2. Faites le plein de légumes, de bonnes graisses et de protéines !

La base de votre alimentation devrait provenir d’aliments naturels non transformés, car ils contiennent beaucoup de nutriments et sont bien meilleurs pour la santé que les aliments industriels que l’on a l’habitude de rencontrer dans nos supermarchés.

Il est déjà essentielle de consommer à chaque repas au moins un légume et de varier les types de légumes afin de maximiser l’absorption de nutriments. La plupart des légumes sont également faibles en calories, ce qui optimisera la perte de poids.

Il est également important de consommer des graisses saines. Cela comprend par exemple  l’huile de coco, l’huile d’olive extra-vierge, le poisson, les noix et les graines, etc. L’ensemble de ses aliments ont des effets bénéfique sur l’insuline, les bactéries intestinales, ainsi que sur les hormones de la faim.

Enfin, les protéines sont également importantes pour combattre la faim et réduire les pics d’insuline. Les sources de protéines comprennent le poisson, la viande rouge et viande blanche, les œufs et produits laitiers.

3. Faites régulièrement du sport

La pratique régulière d’une activité sportive a de nombreux bienfaits sur notre santé. L’exercice nous aide à équilibrer l’insuline et à limiter l’apparition de la graisse viscérale.

Une étude de 2013 publiée dans The International Journal of Cardiology a révélé que l’entraînement à haute intensité induisait une perte de graisse viscérale plus rapide chez les adultes que l’entraînement à faible intensité (3).

Cela signifie que les entraînements HIIT sont efficaces pour éliminer plus rapidement la graisse du ventre rapidement. L’idéal est de combiner du renforcement musculaire et des entraînements d’endurance sous format HIIT afin de maximiser les résultats.

4. Réduisez le stress

Encore une fois, les hormones ont un impact non-négligeable. Il faut savoir que le stress a tendance à déclencher la sécrétion de cortisol. Cette hormone interfère directement avec le contrôle de l’appétit, le métabolisme et le sommeil.

Le fait de pratiquer des techniques de relaxation telles que la méditation, le yoga ou encore la sophrologie permettent de réduire le stress.

5. Donnez la priorité au sommeil

Il est primordial d’accorder de l’importance au sommeil. Une bonne nuit de sommeil permet de réduire notre appétit, ainsi que nos hormones du stress. En plus de cela, un sommeil réparateur permet de stimuler notre métabolisme.

Pour vous endormir rapidement essayez d’utiliser des huiles essentielles relaxantes avant de vous coucher, prenez un bain, évitez l’excès de caféine et assurez-vous de dormir dans une pièce sombre et fraîche. Il est recommandé de dormir au moins 7 à 8 heures.

Le mot de la fin

L’apparition de la graisse viscérale n’est pas quelque chose d’anodin. Cela peut directement impacter notre santé. Ce type de graisse est notamment à l’origine de l’augmentation des maladies inflammatoire, du risque de diabète, de maladie cardiovasculaire et de dépression.

Néanmoins, sachez qu’il existe 5 moyens pour éliminer la graisse viscérale :

  • Réduire les glucides raffinés et le sucre
  • Faire le pleins de légumes, de bonnes graisses et de protéines
  • Faire du sport
  • Réduire le stress
  • Adopter un sommeil réparateur





Leave a Reply

Your email address will not be published.