Le jeûne intermittent (aussi appelé « fasting ») n’est pas un concept nouveau. Depuis des siècles, les gens ont recours à des jeûnes notamment pour des raisons religieuses. La méthode du fasting consiste à ne pas manger sur une période définie (de 16 à 48 h selon les méthodes) a véritablement gagné en popularité. Cela s’explique notamment par ses nombreux bienfaits sur notre santé. Cette méthode aurait également un impact positif sur notre poids. Ainsi, si vous souhaitez maigrir durablement, le jeûne intermittent est sûrement un outil à ne pas négliger.

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ?

Le principe du jeûne intermittent et comment l'utiliser

Le jeûne intermittent est une méthode qui consiste à alterner les phases de repas et des périodes de jeûne pendant laquelle la personne va s’abstenir de manger.

Il existe différentes méthodes de jeûne intermittent :

5/2 : cette première méthode consiste à manger normalement cinq jours par semaine. Les deux autres jours seront considérés comme vos jours de jeûne. En réalité, vous allez continuer à manger, mais beaucoup moins. Cela va être des journées entre 500 et 600 calories.

16/8 : c’est la méthode la plus courante. Elle consiste à consommer toutes vos calories quotidiennes sur une courte période (généralement 6 à 8 heures). Puis, vous allez jeûner pendant les 14 à 16 heures restantes. Vous pouvez utiliser cette méthode tous les jours ou plusieurs fois par semaine.

Ppersonnellement, je trouve que la méthode du 16/8 est la plus simple à suivre sans pour autant trop bouleverser votre mode de vie. Lorsque je souhaite jeûner, c’est la méthode que j’utilise.

En fait, avant de commencer à l’utiliser, je mangeais déjà naturellement de cette façon. Je n’ai généralement pas trop de temps pour le petit-déjeuner, alors je sauter ce repas qui était décalé dans la journée.

Mon déjeuner à 13 heures est donc mon premier repas de la journée.

Ensuite, je prends mon dernier repas vers 19 heures. Je suis donc obligé de jeûner instinctivement pendant 16 à 19 heures par jour.

Les bénéfices du jeûne intermittent sur notre santé

Le fait de ne pas manger pendant une période déterminée peut faire beaucoup de bien à votre corps. Ce comportement revoit à ce que vivaient nos ancêtres. À l’époque, les humains ont évolué dans un contexte ou la nourriture était rare et ont appris à prospérer en jeûnant. De nos jours, nous n’avons plus besoin de chasser pour nous nourrir. Au contraire, nous passons la plupart de nos journées assis devant nos ordinateurs et mangeons quand nous le souhaitons. Selon certains chercheurs, notre corps ne serait pas totalement adapté à ce comportement. La méthode du jeûne nous serait davantage bénéfique au niveau de la santé :

Voici quelques bénéfices du fasting :

  • Favorise la perte de poids
  • Augmente l’énergie
  • Favorise la réparation cellulaire
  • Réduit la résistance à l’insuline et diminue le risque de diabète de type 2
  • Contribue à réduire le mauvais cholestérol
  • Favorise la longévité
  • Protège contre les maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer et de Parkinson
  • Améliore la mémoire et stimule la fonction cérébrale

Jeûne intermittent pour maigrir

Comment le jeûne intermittent fait perdre du poids durablement

Des nombreuses études montrent que le fait de pratiquer le jeûne intermittent permettrait d’accélérer la perte de poids.

Dans une revue de 2015 regroupant 40 études différentes, les participants ont perdu en moyenne 10 kilos en 10 semaines. Une autre étude a révélé que les adultes obèses suivant un programme de jeûne intermittent « un jour sur deux » (consommant 25 % de leurs calories quotidiennes le même jour et mangeant normalement le lendemain) perdaient jusqu’à 13 kilos en 8 semaines.

Le jeûne intermittent réussit également là où de nombreux régimes d’amaigrissement échouent : en ciblant et en réduisant la graisse viscérale aussi appelée « graisse abdominale ». C’est tout simplement la graisse persistante situé autour de vos organes abdominaux. 

Il a été démontré que les personnes suivant un régime alimentaire à de ce type sur 6 mois sont en mesure de perdre 4 à 7 % de leur graisse viscérale.

C’est une méthode efficace notamment par rapport aux régimes basique hypocalorique, car elle est plus facile à suivre, entrainant plus de perte de masse grasse tout en préservant la masse musculaire.

À qui est déconseillé le jeune intermittent ?

De manière générale, il n’y a pas de danger particulier à pratiquer le jeûne si vous respectez bien les concepts et que vous êtes en bonne santé.

Mais il y a quelques exceptions.

Évitez si …

  • Vous êtes enceinte ou allaitez.
  • Vous avez des antécédents de trouble de l’alimentation.
  • Vous avez une pression artérielle basse.
  • Vous prenez des médicaments.
  • Vous avez un poids insuffisant.
  • Vous êtes une femme essayant de concevoir.

Le principal point négatif de cette méthode est la sensation de faim que vous pouvez ressentir à certains moments. Si vous ne gérez pas bien la faim, cette méthode risque de ne pas vous convenir.

En cas de doute, consultez votre médecin avant de commencer le jeûne intermittent.

Vous avez des questions avant de commencer le fasting ?

Les question par rapport à la pratique du jeûne intermittent

Vous trouverez ci-dessous des réponses aux questions fréquemment posées sur le jeûne intermittent

1. Que puis-je boire pendant le jeûne ?

Toutes les boissons non sucrées et non caloriques sont acceptables. Cela comprend notamment le café, le thé non sucré et l’eau.

Le thé peut être bénéfique pendant le jeûne, tout comme le café car ils peuvent atténuer l’appétit et optimiser la perte de graisse. Évitez les boissons sucrées et sodas.

2.Peut-on prendre des compléments alimentaires durant la phase de jeûne ?

Oui, vous pouvez prendre des vitamines quand vous êtes à jeun, bien que certains compléments alimentaires aient un meilleur effet lorsqu’ils sont pris pendant le repas. Vérifiez toujours l’étiquette et suivez les instructions.

3. Puis-je faire du sport tout en jeûnant ?

Oui, le fait de pratiquer une activité sportive peut effectivement vous aider à brûler davantage de calories plus rapidement. En fait, certaines recherches montrent qu’une séance d’entraînement avant votre premier repas augmente la combustion des graisses et stimule le métabolisme de 20 %.

4. Vais-je perdre de la masse musculaire ?

Le fait de jeûner peut effectivement entraîner une fonte de la masse musculaire. Cependant, ce phénomène peut être évité. Durant vos repas, il sera nécessaire de consommer suffisamment de protéines. Il est également recommandé de pratiquer une activité sportive en parallèle. L’idéal serait un sport provoquant un renforcement musculaire.

Les recherches montrent que suivre un régime hypocalorique entraîne plus de pertes musculaires que le jeûne intermittent.

5.Le jeûne va-t-il ralentir mon métabolisme ?

De nombreuses études montrent que le jeûne intermittent à court terme peut en fait augmenter votre métabolisme sans le ralentir. Cependant, un jeûne de 3 jours ou plus peut ralentir votre métabolisme.

Alors, devriez-vous essayer le jeûne intermittent ?

Cela dépend de votre mode de vie, de votre état de santé et de votre objectif.

C’est une stratégie pour améliorer votre santé et retrouver la forme. Cependant, la méthode seule ne fait pas tout. Il reste important d’adopter de bons comportements au quotidien pour optimiser vos résultats. Le fait d’adopter d’une alimentation saine, d’avoir un sommeil de qualité et de pratiquer du sport  reste primordial.

La meilleure façon de savoir si cela vous convient, c’est d’essayer ! S’il vous arrive de sauter le petit-déjeuner ou de vous accommoder à la sensation de faim, dans ce cas présent, la méthode pourrait vous convenir et être une stratégie efficace pour renforcer votre santé tout en affinant votre silhouette.





Mythe ou réalité : le jeûne intermittent est efficace pour maigrir
4.8 (96%) 5 vote[s]