3 exercices pour muscler les fessiers

Le sport est une pratique très capitale pour l’organisme humain. En effet, il permet de garantir une meilleure forme physique et une bonne santé à ceux qui en pratiquent. Plusieurs autres raisons motivent les personnes à faire du sport. En fonction de l’objectif à atteindre, il vous faudra pratiquer des exercices spécifiques. Si muscler vos fessiers est la raison qui vous motive à faire du sport, alors vous êtes au bon endroit. Découvrez dans cet article 3 exercices à faire pour atteindre cet objectif.

Le squat bulgare

Afin de muscler vos fessiers, vous avez la possibilité de pratiquer un grand nombre d’exercices. Cependant, le squat demeure la référence en la matière. Contrairement à ce que pensent plusieurs personnes, le squat classique n’est pas forcément la solution idéale. En effet, il est simplement question de flexions et d’extensions réalisées avec les pieds écartés et les épaules.

Plusieurs professionnels du sport ont démontré que le squat classique n’offre pas de grands rendements en matière d’efficacité. La pratique du squat classique permet de solliciter principalement les cuisses et non les fessiers. L’avantage de cet exercice, c’est le fait qu’il soit connu de tout le monde. En effet, il peut être pratiqué par les débutants comme par les professionnels.

Pour muscler vraiment vos fessiers en faisant le squat, il est recommandé de pratiquer le bulgare. Ce type de squat consiste à placer l’une de vos jambes en arrière sur un support assez élevé. Un banc ou une chaise fera très bien l’affaire. La seconde jambe restera en avant. Il vous faudra donc avancer de manière progressive cette jambe. Allez-y en douceur afin d’éviter les blessures musculaires.

En avançant votre jambe avant pendant le squat bulgare, vous solliciterez la chaine musculaire postérieure. Vous devez avoir à l’esprit que plus vous répéterez cet exercice, plus les résultats seront excellents. Le squat bulgare permet donc à ceux qui le pratiquent de gagner en efficacité lors de la musculation de leurs fessiers. Cela est dû au grand écart entre les appuis que requiert cet exercice.

Il est important de souligner que le squat bulgare peut être réalisé à vide ou en se munissant d’haltères. De même, cet exercice peut être réalisé partout (en salle de sport, à la maison, au travail, etc.). Pour le mettre en exergue, il suffit d’avoir un support élevé et une tenue de sport. Vous devez aussi savoir que la difficulté de cet exercice réside dans la gestion de l’équilibre.

Pour mieux gérer votre équilibre lors de la pratique du squat bulgare, vous pouvez vous servir d’une manche à balai. Il vous suffit de la placer devant vous et vous y appuyer. Cela vous permettra de rester stable au cours des premières séances. En vous appliquant au maximum, vous pourrez observer rapidement les résultats. Vous serez stupéfait de vos exploits.

Les fentes

Pour muscler vos fessiers, vous avez également la possibilité de faire des fentes. À l’instar du squat, cet exercice jouit également d’une grande notoriété. De même, il faut souligner que les résultats sur le plan de l’efficacité de cet exercice, sont très excellents. Pour faire les fentes, le principe est semblable à celui de squat bulgare. En effet, vous aurez une jambe en avant et l’autre en arrière.

La posture requise pour faire les fentes permet de muscler de manière efficace les fessiers. Vous ne le saviez peut-être pas, mais il existe un grand nombre de variantes des fentes. Il vous faudra toutes les essayer. Cela vous permet de déterminer avec exactitude les variantes qui vous procurent de meilleures sensations. Au nombre des différentes variantes de fentes, figurent :

  • Les fentes sur place ;
  • Les fentes avant ; 
  • Les fentes arrière ;
  • Les fentes latérales ;
  • Les fentes sautées ;
  • Les fentes croisées ;
  • Les fentes marchoises ;
  • Etc.

Pour vous assurer une meilleure pratique des fentes, vous avez la possibilité de faire usage de barre, d’haltères, etc. Vous pouvez aussi utiliser les kettlebells ou recourir simplement au poids de votre corps. Il est plus que capital que vous pratiquiez bien les fentes. L’atteinte des résultats escomptés en dépend fortement. De même, il faudra miser sur la fréquence des séances d’exercice.

« Comment bien faire les fentes ? » est une question qui taraude l’esprit des personnes qui en entendent parler. Pour bien faire cet exercice, il faut faire en sorte que votre genou frôle le sol. Il faut donc répéter autant de fois l’exercice en changeant de genou  chaque fois. Il faut souligner que cette description est approximative. Il est conseillé de contacter un coach sportif pour en savoir plus.

Le hip trust


Aussi connu sous le nom de pont fessier, en français, le hip trust vous permet aussi de muscler vos fessiers. Plusieurs professionnels du sport affirment que cet exercice est le meilleur de sa catégorie. En effet, le hip trust offre une très grande efficacité pour ce qui est de muscler les fessiers. Il est important de souligner qu’il offre à ceux qui le pratiquent des sensations exceptionnelles. 

Le hip trust permet de modeler très rapidement les fessiers de la personne qui le pratique. Il requiert l’usage de charges. Dans le même temps, la pratique de cet exercice permet d’améliorer vos performances sportives. Cela permet d’affirmer que la musculation des fessiers ne relève donc pas uniquement d’un goût prononcé pour l’esthétisme. 

Le hip trust se pratique partout. Que vous soyez en salle de sport, au bureau, à la maison, en voyage, vous pouvez faire du hip trust. À l’instar des exercices déjà énumérés dans cet article, il requiert de l’application. Vous devrez donc travailler sérieusement. De même, vous devez multiplier les séances de travail. Cela vous permettra d’atteindre très rapidement les résultats escomptés.

Vous demandez sûrement : « En quoi consiste le mouvement du hip trust ? ». En réalité, ce mouvement consiste à se mettre sur le dos du pied à plat contre le sol. Une fois la posture adoptée, il faut réaliser un certain nombre de flexions et extensions de la hanche. Il est important de maintenir pendant au moins deux minutes la contraction au bout du mouvement. Ainsi, vous sentirez le travail.

Comme énoncé plus haut, le hip trust se pratique à l’aide de charges. Il ne faut pas exagérer en ce qui les concerne. Il est recommandé de commercer par des charges légères. Au fil du temps, vous pourrez évoluer de manière progressive. Si vous n’arrivez pas à vous décider sur le poids de la charge de départ, pas d’inquiétude. Demander conseil à un coach sportif. Il pourra mieux vous renseigner.

En résumé, il faut retenir que pour muscler vos fessiers, vous avez la possibilité de faire plusieurs exercices. Il s’agit entre autres du squat bulgare, des fentes, du hip trust, etc.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *